Comprendre les cancers : les causes et les conseils de traitement

Le cancer est une maladie caractérisée par une multiplication anormale et incontrôlée de cellules. Elles peuvent provenir d’une seule cellule anormale et constituer un amas cellulaire qui va former une tumeur. Il existe plusieurs types de cancers en fonction de la localisation et des organes touchés. Le traitement adopté va alors dépendre du type de cancer et du stade d’avancement de la maladie.

2. Quels sont les différents types de cancer ?

Les différents types de cancer se distinguent en fonction du type d’atteintes, des tissus et des organes touchés.

a. Les leucémies et lymphomes :

Il s’agit des cancers du sang, des cellules du système immunitaire et des tissus hématopoïétiques (le foie, la rate et le thymus). Les leucémies induisent la production de cellules sanguines anormales, alors que les lymphomes induisent une dilatation des ganglions lymphatiques conduisant à l’apparition de masses au niveau des aisselles, de l’abdomen, de l’aine et du thorax.

b. Les carcinomes :

Ce sont des cancers qui touchent les cellules épithéliales. Il s’agit de toutes les cellules qui tapissent la peau, les organes internes, les poumons et le tube digestif. Les cancers des poumons, de la peau, du sein, de l’estomac, du côlon, de la thyroïde et de la prostate font partie de cette catégorie de cancers.

c. Les sarcomes :

Il s’agit de tumeurs qui se développent au niveau des muscles et des os. En fonction du point d’origine du sarcome, il est possible d’en distinguer deux types :

  • Les sarcomes des tissus osseux se développent au niveau des os. Une vingtaine de sarcomes sont actuellement recensés. Les trois principaux sont l’ostéosarcome, le chondrosarcome et le sarcome d’Ewing ;
  • Les sarcomes des tissus mous et des viscères affectent les tissus adipeux, musculaires, nerveux et les vaisseaux sanguins.

3. Quels sont les facteurs de risque du cancer ?

De nombreux facteurs de risque liés à l’environnement ou à l’hérédité peuvent favoriser la survenue d’un cancer :

  • Les antécédents familiaux : chez certaines familles, le risque de développer un type de cancer peut être plus important que chez le reste de la population. Cela peut être dû à un gène spécifique ou à l’interaction entre plusieurs gènes ;
  • Les facteurs environnementaux : la fumée du tabac, la pollution, l’exposition à des pesticides, l’exposition prolongée aux ultraviolets solaires font partie des facteurs liés à l’environnement et qui augmentent le risque de développer un cancer ;
  • L’âge : certains cancers se développent principalement chez les enfants, comme le rétinoblastome et le neuroblastome ;
  • Le régime alimentaire : une alimentation riche en graisse non saturée, en alcool, en aliments fumés, en aliments grillés ou conservés dans le vinaigre peut augmenter le risque de cancer ;
  • Le surpoids et l’obésité sont également des facteurs de risque pour les cancers du sein, du côlon et de l’œsophage ;
  • Les médicaments : certains traitements médicamenteux peuvent augmenter le risque de développer un cancer, comme les œstrogènes dans les contraceptifs oraux, le diéthylstilbestrol (DES), l’utilisation prolongée de testostérone et d’autres hormones masculines ;
  • Les infections : certaines infections virales ou bactériennes peuvent induire le développement d’un cancer. Par exemple, l’infection par le papillomavirus humain (HPV) peut causer le développement du cancer du col de l’utérus chez les femmes et d’un cancer du pénis chez l’homme ;
  • Les maladies inflammatoires peuvent également augmenter le risque de cancer. Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, comme la maladie de Crohn ou la rectocolite hémorragique peuvent provoquer un cancer du côlon.

4. Comment se fait le diagnostic du cancer ?

Les médecins peuvent suspecter l’existence d’un cancer à partir de symptômes, d’un examen clinique ou à la suite d’un test de dépistage.

  • Le dépistage du cancer est basé sur la réalisation de tests pour détecter la présence éventuelle d’un cancer avant même la survenue de symptômes. Les résultats de ces tests doivent être confirmés par la réalisation d’examens complémentaires de diagnostic.
  • Le diagnostic du cancer est réalisé quand un médecin suspecte un cancer. Il pourra alors prescrire des examens d’imagerie pour vérifier la présence d’une masse anormale (radiographie, échographie, scanner, etc.). Une biopsie peut être nécessaire pour confirmer le diagnostic du cancer. Il s’agit d’un prélèvement d’un morceau de la tumeur, qui est par la suite analysé pour tenter de détecter la présence de marqueurs tumoraux.

5. Cancer : quels sont les traitements utilisés ?

Le traitement du cancer nécessite l’implication d’une équipe médicale pluridisciplinaire pour mettre en place un plan thérapeutique adapté au type de cancer, à son avancement et à l’état de santé du patient.

  • La chirurgie est le principal traitement utilisé pour éliminer les tissus cancéreux et éviter que les cellules cancéreuses se propagent dans l’organisme. La chirurgie peut être utilisée seule ou en association avec d’autres traitements, comme la radiothérapie ou la chimiothérapie ;
  • La radiothérapie consiste à utiliser des radiations pour détruire les cellules cancéreuses en préservant le mieux possible les tissus sains et les organes avoisinants. Les radiations bloquent la multiplication des cellules anormales conduisant à leur élimination. La radiothérapie fait partie du parcours pour la majorité des patients traités pour un cancer. ;
  • La chimiothérapie se base sur l’utilisation de médicaments pour détruire les cellules cancéreuses ou bloquer leur multiplication. De nombreux médicaments sont souvent associés entre eux pour le traitement par chimiothérapie. Les médicaments sont alors administrés par injection ou par voie orale. De fortes doses de chimiothérapie peuvent être nécessaires dans certains cas de cancers récidivants.

6. Quelques conseils pour mieux récupérer après un cancer :

Durant la maladie, ou après la fin des traitements, il est conseillé d’adopter une hygiène de vie saine pour préserver votre santé :

  • L’arrêt du tabac est nécessaire pour prévenir la survenue ou la récidive d’un cancer, quelle que soit sa localisation ;
  • La réduction de la consommation d’alcool, en quantité et en fréquence, permet de prévenir la survenue et la récidive des cancers ;
  • Le choix d’une alimentation saine et équilibrée, riche en fruits, légumes, et poissons gras permet d’apporter les antioxydants (comme les vitamines C, E et A) et oméga 3 bénéfiques pour la santé ;
  • La pratique d’une activité physique adaptée à l’état de santé et à la condition physique du patient favorise le maintien d’un poids de forme.

Maladie sur le même thème

En France, chaque année on diagnostique plus de 120 000 nouveaux cas d'insuffisance cardiaque. Une maladie chronique qui nécessite d’adopter une bonne hygiène de vie et de suivre attentivement le traitement médicamenteux.

En France, on compte plus de 4,5 millions de personnes souffrant de diabète. On estime que près d'un million en souffrent sans le savoir. Il s'agit donc d'une des maladies chroniques les plus répandues dans l'hexagone et dans le monde. Captain Pharma fait le point pour vous aider à comprendre et à mieux gérer votre diabète.

En France, près de 900 000 personnes sourffrent de la maladie d'Alzheimer. Les causes de cette maladie restent inconnues et il n'existe pas de traitement pour en guérir. Captain Pharma fait le point sur cette maladie chronique.